Collecte de pots

Limiter notre impact environnemental

Pourquoi le choix des pots en plastique ?

Il est vrai que le verre et l’aluminium sont des matériaux recyclables qui peuvent être réutilisés après avoir été jetés. Cependant, il faut savoir que l’empreinte carbone d’un pot en verre est trois fois plus élevée que celle d’un pot en plastique.

Nous sommes conscients que nous utilisons aujourd’hui des ressources fossiles pour fabriquer nos emballages en plastique et ‘Les 2 Vaches’ souhaitent travailler à améliorer son conditionnement.

Expérimenter pour construire

Les emballages représentent à eux seuls 40% des matières plastiques consommées en Europe.*

  • Les emballages en plastique issus de matières premières fossiles représentent des défis environnementaux, face auxquels ‘Les 2 Vaches’ souhaitent avoir un rôle actif et qui provoquent de grandes attentes de l’opinion publique et des parties prenantes.
  • Concrètement, pour les emballages que nous ne pouvons pas supprimer, nous cherchons à innover pour qu’ils deviennent, d’ici 2025, 100% recyclables, réutilisables ou compostables  en toute sécurité et recherchons les meilleures alternatives aux emballages non recyclables.

* Plastics Recyclers Europe (2017), Blueprint for plastics packaging waste: Quality sorting and recycling.

Les pieds dans le PLA

A partir d’avril 2019, nous proposons un projet collectif de recherche-action sur les plastiques biosourcés de nouvelle génération : l’ensemble des yaourts ‘Les 2 Vaches’ sont proposés dans des pots en PLA, un matériau (le polyamidon) sourcé à partir de matière végétale, la canne à sucre.

Grâce à ce choix pionnier, ‘Les 2 Vaches’ visent, dans un premier temps, à réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES)  d’environ 30% sur l’ensemble de sa chaîne de valeur.*

* Il s’agit des résultats d’une analyse préliminaire d’impact sur les émissions de CO2 sur l’ensemble de la chaîne de valeur – de la culture de la canne à sucre à la fin de vie du pot – , basée sur l’analyse ACV (Analyse Cycle de Vie) sur la phase de production ainsi que sur l’analyse de l’impact du pot et de la chaîne de distribution. Cette analyse préliminaire est basée sur l’hypothèse que le PLA et le PS ne sont pas recyclés (taux de recyclage = 0%).

Ensemble, à la recherche de solutions…

Conscient que le PLA n’a pas encore fait ses preuves et que les autres nouveaux matériaux biosourcés soulèvent encore des questionnements, ‘Les 2 Vaches’ souhaitent réunir les acteurs de la chaine de valeur en amont comme en aval, des producteurs de PLA, acteurs du déchet, éco-organismes, industriels, distributeurs, experts scientifiques, start-ups innovantes, ONG et consommateurs pour expérimenter des solutions alternatives innovantes et accélérer la transition

En effet, il n’existe aujourd’hui pas de solution structurelle pour garantir la circularité des emballages en PLA. Il n’y a pas de collecte sélective de ce matériau et il n’est pas encore recyclé en Belgique.

Envie de faire meuh avec nous ?

‘Les 2 Vaches’ souhaitent ainsi adresser à toute la filière les questions que posent encore les matériaux biosourcés pour trouver, ensemble, et grâce à la collaboration de tous avec tous des solutions et des voies de sortie aux enjeux.

‘Les 2 Vaches’ inaugurent ainsi une ère de recherche et d’action volontaire et ouverte pour que ses emballages de demain soient à la hauteur de ses produits et des attentes de ses consommateurs.

Si vous souhaitez participer à ce programme, vous trouverez ci-dessous plus de détails sur notre projet-test pour la revalorisation des pots usagés en PLA.

Projet-test pour la revalorisation des pots usagés en PLA.

En partenariat avec TerraCycle®, Les 2 Vaches lance un projet de collecte de pots.

Depuis le 15 mai 2019, vous pouvez envoyer vos pots à TerraCycle®, afin de participer au projet-test pour la revalorisation des pots usagés en PLA.

TerraCycle®

Suite à la collecte des pots usagés par TerraCycle®, Looplife Polymers (Despriet Gebroeders NV), entité de recyclage, évaluera la faisabilité technique et économique des options de recyclage. Ainsi – sous condition d’avoir des volumes suffisants – ils identifieront la solution de fin de vie la plus efficace

Looplife Polymers